À en perdre haleine – Deb Caletti


Sur un coup de tête, Annabelle décide de traverser les États-Unis en courant, soit plus de 4 300 km…

Annabelle est une survivante, même si elle déteste ce terme. Un jour, sans crier gare, elle se met à courir. Dès les premières foulées, son projet prend forme : relier Seattle à Washington, l’équivalent d’un semi-marathon quotidien pendant cinq mois. Parviendra-t-elle à sensibiliser la nation tout entière à son combat ?


«Ce roman décrit de manière éblouissante la férocité et l’endurance d’une athlète qui utilise son corps pour attirer l’attention de tout un pays.» E. Lockhart, autrice de Nous, les menteurs

«À mesure que vous comprenez pourquoi Annabelle court, vous sentez votre propre coeur battre à tout rompre dans votre poitrine. Ce roman est plein de chagrin et de rage, mais aussi de beauté et d’espoir, donc de sagesse. L’histoire d’Annabelle résonnera auprès de tant de femmes qu’il est tentant de parler d’un roman dans l’air du temps, mais en réalité, il est à mettre entre toutes les mains.» Gayle Forman, autrice de Si je reste

Deb Caletti

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :