De la part de la princesse morte – Kenizé Mourad



Cet ouvrage a reçu le Grand Prix des Lectrices de ELLE 1988

Istamboul, 1911.

L’Empire ottoman, ce colosse aux pieds d’argile, n’a plus que quelques années à vivre lorsque naît la princesse Selma, petite-fille de sultan. Elle ne connaîtra que brièvement les fastes du palais, les intrigues de harem : bientôt jetée sur les routes de l’exil, Selma vivra d’autres débâcles, d’autres Empires – qu’elle soit reine ou esclave, libre ou amoureuse, des Indes impériales à Paris sous la menace allemande…

C’est sa fille, Kenizé, qui retrace aujourd’hui son exceptionnel destin, tel des mémoires interrompus, « de la part de la princesse morte »…


Kenizé Mourad

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :