La tête sous l’eau – Olivier Adam


Vingt ans après Je vais bien, ne t’en fais pas, Olivier Adam nous plonge à nouveau La tête sous l’eau.

Quand mon père est ressorti du commissariat, il avait l’air perdu. Il m’a pris dans ses bras et s’est mis à pleurer. Un court instant j’ai pensé : ça y est, on y est. Léa est morte. Puis il s’est écarté et j’ai vu un putain de sourire se former sur son visage. Les mots avaient du mal à sortir.
Il a fini par balbutier :  » On l’a retrouvée. Merde alors. On l’a retrouvée. C’en est fini de ce cauchemar.  »

Il se trompait. Ma soeur serait bientôt de retour mais nous n’en avions pas terminé.


Olivier Adam

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :