L’Odeur de la Pluie – Gwendoline Vervel


« – On a toujours tout fait en même temps. Amies, à la vie à la mort. C’étaient pas des paroles en l’air, si ? Cette année va être inoubliable, je te le garantis.

Tout excitées, on éclate de rire lorsque la pluie redouble d’intensité. L’eau ruisselle sur l’asphalte à quelques mètres de nous. L’odeur qui remonte du macadam est très agréable.
C’est l’odeur de la liberté. »

Cette année, c’est la rentrée en seconde tant attendue pour Fred, Mélodie et sa meilleure amie Faustine.
Pour les deux jeunes filles, c’est le moment ou jamais de se faire une place dans la bande des frères Colin qu’elles cherchent à intégrer depuis des années.
Pour Fred, c’est un nouveau départ, loin du collège où il s’est fait harceler pendant plus d’un an. Mais ce qui devait être une année de rêve se transforme en cauchemar…

Au milieu de la tempête, c’est la force de leur amitié qui leur permettra de rester debout.


« Avec ce qui m’est arrivé, j’ai appris à faire attention à ce que je souhaite parce que parfois, ça peut nous entraîner dans un véritable cauchemar éveillé. On peut facilement se mettre en danger en faisant confiance à des personnes mal intentionnées. Même si on devrait être libre de faire la fête et de s’amuser, sans devoir se méfier de garçons qui n’ont pas appris à respecter la parole des filles. Des garçons à qui on devrait apprendre que non veut dire non. Que l’absence de consentement n’est pas un oui. Que la parole des filles compte autant que la leur. Et que le fait d’être inconsciente n’a jamais autorisé personne à faire ce qu’il veut de vous.

Je ne rêve plus de reconnaissance sociale et de richesse matérielle. Je veux juste qu’on me voie comme je suis et qu’on me respecte.»

Gwendoline Vervel

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :